ARTICLE 8

Mais d'où vient le racisme ? | But where does racism come from ?

🇨🇵

LES ORIGINES DU « RACISME »

Le mot racisme a été utilisé pour la première fois en en 1902, en France et au Royaume-Unis, dans un contexte d’avant-guerre. Mais c’est à partir de 1920 que l’emploi de ce mot c’est généralisé pour parler des activités de l’extrême droite en Allemagne.
Le « racisme » est une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, appelé « races ».
Le racisme se manifeste en différents aspects :
- Les attitudes fondées sur les opinions s’appuyant sur des préjugés, des stéréotypes,
- Les comportements qui s’expriment à travers des pratiques sociales allant de l’évitement à la ségrégation,
- Des modes de fonctionnement qui institutionalisent, l’exclusion, la ségrégation, la discrimination
- Des discours idéologiques, théorique, voire doctrinaire, visant à justifier la domination de certains groupes sur les autres.

PLUSIEURS TYPE DE RACISME : DU RACISME BIOLOGIQUE AU RACISME CULTUREL

Le racisme a tout d’abord un aspect biologique, certaines personnes supposant qu’il existe différentes « races » d’être-humains notamment à cause des différences de couleurs de peu. Ce qui bien sûre plus que faux puisque quelque soit notre couleur de peu nous sommes tous de fait de sang et de chair, nous avons tous un cœur un cerveau pour ressentir et réfléchir.
Le racisme a ensuite commencé à avoir un aspect culturel, qui s’appuie donc sur les différences de culture des différentes populations. Puis cela s’est étendu aux différentes religions, aux opinions, aux orientations sexuelles, au genre. Ainsi,
l’islamophobie, l’homophobie, la transphobie, la xénophobie, le sexisme sont nés créant de la discrimination et des inégalités entre les populations basées sur des différences futiles alors que nous somme des êtres-humains, que nous sommes tous de la même espèce et que nous devrions nous unir plutôt que nous diviser.
Je vous invite donc si vous lisez cet article à vous informez et vous éduquez sur les différentes manières de faire bouger les choses et éradiquer, ou du moins faire comprendre aux autres que cette haine de la différence ce racisme est inutile car au fond de chacun de nous nous voulons tous la même chose : vivre en paix en étant respecté.
___________________________________________________________________
🇬🇧

THE ORIGINS OF "RACISM"

The word racism was first used in 1902, in France and the United Kingdom, in a pre-war context. But it was not until 1920 that the use of this word was generalized to speak of the activities of the extreme right in Germany.
"Racism" is an ideology based on the belief that there is a hierarchy among human groups, called "races".
Racism manifests itself in different aspects:
- Attitudes based on opinions based on prejudices, stereotypes,
- Behaviors that are expressed through social practices ranging from avoidance to segregation,
- Operating modes that institutionalize, exclusion, segregation, discrimination
- Ideological, theoretical, even doctrinaire discourse, aimed at justifying the domination of certain groups over others.

SEVERAL TYPE OF RACISM: FROM ORGANIC RACISM TO CULTURAL RACISM

Racism first has a biological aspect, some people assuming that there are different "races" of human beings, notably because of the little differences in colors. Which of course is more than false since whatever our little color we are all made of blood and flesh, we all have a heart a brain to feel and reflect.
Racism then began to have a cultural aspect, which therefore relies on the cultural differences of different populations. Then it spread to different religions, opinions, sexual orientations, gender. So, islamophobia, homophobia, transphobia, xenophobia, sexism were born creating discrimination and inequalities between populations based on futile differences while we are human beings, that we are all of the same species and that we should unite rather than divide.
So I invite you if you read this article to inform yourself and educate yourself on the different ways of making things happen and eradicating, or at least making others understand that this hatred of difference this racism is useless because at the bottom of each of we all want the same thing: to live in peace while being respected.

ARTICLE 7

BLACK LIVES MATTER

🇨🇵
La mort de Georges Floyd, père de 46 ans, décédé lors de son interpellation pour avoir tenté d’utiliser un faux-billet dans une épicerie a soulevé les Etats-Unis et le monde entier contre le Racisme.
Le Racisme est selon moi, un fléau qui doit prendre fin aujourd’hui, car trop de personnes en ont souffert et après tout qui a le droit de juger quelqu’un comme son inférieur ? Même si nous sommes TOUS différent de l’extérieur, nous sommes TOUS identiques à l’intérieur, nous sommes HUMAINS avant tout et nous méritons TOUS le respect et de vivre en paix.
Ainsi, de nombreux américains se sont unis pour lutter contre le Racisme brandissant comme « BLACK LIVES MATTER » ou encore « NO JUSTICE NO PEACE », dans plus de 140 villes du pays, certaines dégénérant en émeutes avec des allocutions et des tweets du président Donald TRUMP qui n’ont fait qu’attisaient la colère des manifestants, mais une grande partie sont restés pacifique.
Tandis que, dans le monde entier se propagent la consternation et des appels à manifester grâce aux réseaux sociaux, auxquelles les jeunes semblent les plus mobilisés.
En effet, l’hashtag #BLACKLIVESMATTER a été largement relayé incitant les populations du monde entier comme au Canada, au Royaume-Unis, en Espagne, en Nouvelle-Zélande et en France à manifester à leur tour afin de montrer leur soutien à la population afro-américaine mais aussi de lutter contre le racisme présent dans leur propre pays.
En France, la mort de Georges Floyd est comparée à celle d’Adama Traoré, décédé à l’âge de 24 ans quelques après une interpellation violente. Ce dernier avait été arrêté après avoir tenté de s’échapper, en effet les gendarmes venait pour arrêter son frère qui l’accompagnait car il était suspecté pour extorsion de fond. Après s’être échappé une première fois Adama Traoré s’est fait arrêter par plaquage ventral.

Ce dernier décède deux heures plus tard en cellule lors de sa garde à vue. La dernière contre-expertise réalisée par la partie civile conclut à « une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral » ; ce qui rend les 2 affaires, américaine et française, similaire et ce qui rend la mobilisation française encore plus forte.
Les violences policières sont ainsi fréquentes dans plusieurs pays et le Racisme présent dans tous les pays, ce qui rend la lutte contre ce dernier international car nous sommes tous de la même « race » et le racisme devrait donc pas exister.
On ne nait pas raciste on le devient c’est pourquoi nous devons nous éduquer sur ce sujet si nous ne sommes victimes de racisme afin d’éduquer les générations à venir et faire disparaitre cette haine qui peut exister entre certaines personnes qui sont d’apparence différente mais dont les cœurs battent à l’unisson.
___________________________________________________________________
🇬🇧

The death of Georges Floyd, a 46-year-old father who died during his arrest for trying to use a counterfeit in a grocery store has raised the United States and the world against Racism.
Racism is in my opinion a scourge that must end today, because too many people have suffered from it and after all who has the right to judge someone as their inferior? Even though we are ALL different from the outside, we are ALL identical inside, we are HUMAN above all, and we ALL deserve respect and live in peace.
Many Americans have united to fight racism, brandishing as “BLACK LIVES MATTER” or “NO JUSTICE NO PEACE”, in more than 140 cities across the country, some degenerating into riots with speeches and tweets from President Donald. TRUMP who only fuelled the anger of the demonstrators, but a large part remained peaceful.
While, throughout the world spread consternation and calls to protest through social networks, to which young people seem to be the most mobilized.
Indeed, the hashtag #BLACKLIVESMATTER has been widely relayed, encouraging people from all over the world, as in Canada, the United Kingdom, Spain, New Zealand and France, to demonstrate in turn in order to show their support for the population. African American but also to fight against racism present in their own country.
In France, the death of Georges Floyd is compared to that of Adama Traoré, who died at the age of 24 a few years after a violent arrest. The latter had been arrested after trying to escape, indeed the gendarmes came to arrest his brother who accompanied him because he was suspected of extortion. After escaping for the first time, Adama Traoré was arrested by belly tackle.
The latter died two hours later in cell while in police custody. The last second opinion carried out by the civil party concluded that "a positional asphyxia induced by the ventral plating"; which makes the two businesses, American and French, similar and which makes French mobilization even stronger.
Police violence is thus frequent in several countries and Racism present in all countries, which makes the fight against the latter international because we are all the same "race" and racism should therefore not exist.
We are not born racist we become it that is why we must educate ourselves on this subject if we are not victims of racism in order to educate the generations to come and to make disappear this hatred which can exist between certain people who are of appearance different but whose hearts beat in unison.

ARTICLE 6

L'affirmation de soi | the self affirmation

🇨🇵
QU’EST-CE QUE C’EST ?

La théorie de l’affirmation de soi est une théorie de psychologie, selon laquelle le but du soi est de protéger l’image de soi est de protéger l’image de soi d’un point de vue intégrité, moralité et pertinence.
C’est un comportement qui permet à une personne d’agir au mieux de son intérêt, de défendre son point de vue sans anxiété excessive, l’expression efficace sincère et directe de ce que l’on pense, veut, ressent et d’exercer ses droits sans dénier ceux des autres.
L’affirmation de soi n’est donc pas une qualité mais un comportement qui se travaille et s’apprend au fil du temps et des expériences.

QU’EST CE QU’UN ETAT D’ESPRIT « AFFIRME » ?

Un état d’esprit affirmé peut se manifester par les capacités suivantes :
- Percevoir son droit à avoir un ressenti, un gout, une opinion,
- Respect de la diversité des points de vue
- Distinguer les comportements des personnes
- Vérifier sa compréhension de la position de l’autre
- Acceptation de ses faiblesses et de leurs manifestations
- Droit de refuser en contrariant l’autre
- Responsabilisation envers soi-même des ses conduites
- Ne pas se justifier, mais ne pas chercher l’approbation des autres

AVANTAGES DE L’AFFIRMATION DE SOI

Il y a différents avantages à l’affirmation de soi :
- On se respecte mieux,
- On a une confiance en soi augmentée,
- Symétriquement on obtiendra le respect des autres,
- On obtient de façon plus efficace ce que l’on désire,
- On renforce le sentiment d’efficacité personnelle et de contrôle sur soi.

PENSEES ASSOCIEES AU MANQUE D’AFFIRMATION DE SOI

Un certain type de pensées peut être associées au manque d’affirmation de soi :
- Peur de blesser,
- Peur du conflit,
- Peur d’avoir l’air ridicule,
- Peur de mal faire,
- Peur d’être différent,
- Peur du jugement,
- Peur de ne plus être aimé.

OBJECTIF DE LA THERAPIE

L’objectif de la thérapie est d’identifier les émotions, les pensées et les opinions afin de reconnaître ses droits et ceux des autres. Il faut aussi apprendre à communiquer afin de faire savoir clairement ses émotions, ses pensées et ses opinions et de les faire respecter ses droits en respectant ceux des autres. On doit apprendre à se faire connaitre, car même nos proches ne sont pas censés deviner ce que l’on pense.
L’acquisition d’un comportement affirmé va passer en grande partie par imitation de modèle (modeling).

___________________________________________________________________
🇬🇧

WHAT IS THAT ?

Self-assertion theory is a theory of psychology, according to which the purpose of the self is to protect self-image is to protect self-image from a point of view of integrity, morality and relevance.
It is a behavior that allows a person to act in the best interest, to defend his point of view without excessive anxiety, the sincere and direct effective expression of what we think, want, feel and exercise their rights without denying those of others.
Self-assertion is therefore not a quality but a behavior that is worked and learned over time and experiences.

WHAT IS AN "ASSERTED" MIND?

An assertive state of mind can manifest itself in the following capacities:
- To perceive his right to have a feeling, a taste, an opinion,
- Respect for the diversity of points of view
- Distinguish the behavior of people
- Check his understanding of the position of the other
- Acceptance of its weaknesses and their manifestations
- Right to refuse by opposing the other
- Accountability towards oneself of one's behavior
- Do not justify yourself, but do not seek the approval of other

ADVANTAGES OF SELF-AFFIRMATION

There are different benefits to assertiveness:
- We respect each other better,
- We have increased self-confidence,
- Symmetrically we will get respect from others,
- We get what we want more efficiently,
- It reinforces the feeling of personal efficiency and self-control.

THOUGHTS ASSOCIATED WITH LACK OF SELF-ASSERTION

A certain type of thinking can be associated with lack of assertiveness:
- Fear of hurting,
- Fear of conflict,
- Afraid of looking ridiculous,
- Afraid of doing wrong,
- Fear of being different,
- Fear of judgment,
- Fear of not being loved anymore.

OBJECTIVE OF THERAPY

The goal of therapy is to identify emotions, thoughts and opinions in order to recognize your rights and those of others. We must also learn to communicate in order to make our emotions, thoughts and opinions clear and to make them respect our rights by respecting those of others. We have to learn to make ourselves known, because even our loved ones are not supposed to guess what we think.
The acquisition of assertive behavior will largely go through imitation of model (modeling).

ARTICLE 5

Les affirmations positives | the positive affirmation

🇨🇵
LES AFFIRMATIONS POSITIVES

Les affirmations positives sont de simples phrases qu’il faut se répéter afin de booster son estime de soi. C’est un procédé simple et efficace, ce qui lui vaut sa réputation depuis des millénaires.

L’ORIGINE DES AFFIRMATIONS POSITIVES

Les affirmations positives sont des phrases affirmatives que l’on peut se répéter afin d’amener notre cerveau à générer plus de pensées positives
L’affirmation positive est à l’origine liée au yoga, en effet celui-ci propose de se répéter mentalement des affirmations positives pendant qu’on est profondément relaxé, de façon à opérer en soi-même une autosuggestion puissante.
Mais si vous n’êtes pas fan de Yoga vous pouvez tout simplement vous les répéter en vous concentrant sur ces phrases afin de générer plus de pensées positives.

QUELQUES EXPLICATIONS

Si nous pensons, même sans nous en rendre compte, que nous ne sommes pas capables de faire quelque chose : inconsciemment nos forces se mobilisent pour réaliser cette « prophétie auto-réalisatrice ». Nous allons donc avoir des difficultés, voir même échouer, malgré tous nos efforts.
Donc, si on suit cette logique, en pensant fortement que nous sommes capables de cette même chose. Nous nous sentirons donc d’avantages capables et confiants pour effectuer cette tâche avec des résultats significativement meilleures que dans le cas précédent.

COMMENT LES UTILISER ?

Les affirmations peuvent être écrites, lues, récitées, déclamées ou chantées.
Il peut donc s’agir de chansons ou de citations que vous pourrez écouter ou lire à chaque fois que vous doutez de vous afin de vous redonner confiance.
Ainsi, les refrains des chansons, dû à leur répétition peuvent avoir un certain impact sur votre inconscient.
Les affirmations peuvent s’avérer particulièrement efficace à 2 moments de la journée : le soir car l’induction va porter toutes la nuit et le matin car le mental et frais et malléable et peuvent ainsi lui donner une orientation positive toute la journée.
Les affirmations doivent donc être conjuguer au présent, énonçant une action que l’imaginaire peut aisément se représenter, sans négation et les phrases doivent être courte et évoquer des
sensations corporelles.
___________________________________________________________________🇬🇧

POSITIVE AFFIRMATION


Positive affirmations are simple sentences that need to be repeated to boost self-esteem. It is a simple and effective process, which has earned it its reputation for millennia.

POSITIVES OF THE ORIGIN OF THE AFFIRMATIONS

Positive affirmations are affirmative phrases that can be repeated in order to get our brain to generate more positive thoughts
Positive affirmation is originally linked to yoga, indeed it offers to mentally repeat positive affirmations while one is deeply relaxed, so as to operate in oneself a powerful autosuggestion.
But if you are not a fan of Yoga you can just repeat yourself focusing on these phrases to generate more positive thoughts.

SOME EXPLANATIONS

If we think, even without realizing it, that we are not capable of doing something: unconsciously our forces are mobilized to realize this "self-fulfilling prophecy". We will therefore have difficulties, or even fail, despite all our efforts.
So if we follow this logic, strongly thinking that we are capable of this same chosen thing. We therefore feel able and confident to perform this task with significantly better results than in the previous case.

HOW TO USE THEM?

Affirmations can be written, read, recited, declaimed or sung.
So it can be songs or quotes that you can listen to or read every time you listen to yourself in order to restore your confidence.
Thus, the choruses of songs, due to their repetition can have a certain impact on your unconscious.
Affirmations can be particularly effective at 2 times of the day: in the evening the induction will carry all night and in the morning drive the mental and fresh and malleable and can thus give it a positive orientation throughout the day.

The statements must therefore be combined with the present, spelling out an action that the imagination can easily imagine and represent, without negation and the sentences must be short and evoke bodily sensations.

English positive affirmation

Affirmations positives en français

ARTICLE 4

Le syndrome de l'imposteur | The impostor syndrom

🇨🇵
LE SYNDROME DE L’IMPOSTEUR

MAIS QU’EST-CE QUE C’EST ?
Le syndrome de l’imposteur, également appelé syndrome de l’autodidacte, induit une forme de doute maladif chez les personnes qui en sont victimes. Ces doutes les incitent à nier la propriété de tout accomplissement, qu'il soit professionnel ou privé.
Ces personnes doutent du mérite lié à leurs travaux, attribuant ce succès à des éléments extérieurs comme la chance, les relations ou des circonstance exceptionnelle. Ces personnes doutent en permanence, et croient duper leurs collègues, leurs amis, leurs supérieurs : ils vivent en craignant d’être démasqué d’un moment à l’autre.

QUELLES SONT LES ORIGINES DE SYNDROME ?
Le terme a été inventé en 1978 par deux psychologues, mais n’ont jamais parlé de « syndrome ». Elles ont utilisé le terme « expérience », à laquelle tout le monde pourrait être un jour confronté. Il n’a donc jamais été question d’une maladie, comme peut le faire penser le terme « syndrome », mais plutôt d’un « mécanisme psychologique » que tout le monde pourrait utiliser un jour ou l’autre.

MAIS COMMENT CELA AGIT-IL ?
Impression de tromper, mauvaises attribution, peur d’être démasqué, le mécanisme peut provoquer divers sentiments, qui peuvent concerner les domaine professionnel, familial, amicale voire même l’apparence physique.
On peut observer que les personnes vivant ce genre d’expérience ont tendance à investir une trop grande énergie et un temps de travail trop important par rapport à la tâche, ce qui permet à l’individu d’attribuer son succès éventuel à la grande quantité de travail et non aux compétences réelles, ce qui peut amener à un risque de brun-out sur le long terme.
On observe également une grande préparation à l’échec avec une motivation et un investissement volontairement freiné, ce qui permet d’éviter les situations de félicitations des collègues mais n’amène donc pas à l’épanouissement.

COMBIEN DE PERSONNE SONT TOUCHEES ?
Entre 62% et 70% de la population l’aurait vécu au moins une fois.
Il n’existerait aucune différence de genre, malgré ce que l’on pourrait penser, l’homme peut en souffrir autant que la femme.

COMMENT SAVOIR SI L’ON EST TOUCHE ?
Voici les différentes manières de réagir face à un succès :
Réaction « normale » face au succès : Fierté, satisfaction personnelle, efficacité, compétence, attributions adaptées et méritées.
Réaction pouvant faire penser au syndrome de l’imposteur : Forte implication, humilité, forte modestie.
Réaction en lien avec le syndrome de l’imposteur : Troubles anxieux, troubles dépressifs, affects négatifs.
Voici un test mis au point par la psychologue Pauline Clance qui permet de savoir à quel point vous êtes touché par le mécanisme (voir page suivante).

COMMENT Y REMDIER ?
Le traitement principal consiste à retrouver la confiance et à être réaliste sur sa valeur. Voici une liste de questions auxquelles il peut être utile de répondre pour faire le point objectivement sur soi.
1) Qu’est-ce qui me rend unique ?
2) Quels sont mes principaux talents ?
3) Mon travail est-il en lien avec ce talent ?
4) Mon travail est-il cohérent avec mes valeurs ?
5) Quelles ont été mes dernières réussites ?

________________________________________________________
🇬🇧
THE IMPOSTOR SYNDROME

BUT WHAT IS IT ?
Imposter syndrome, also known as autodidact syndrome, induces a kind of unhealthy doubt in people who suffer from it. These doubts encourage them to deny ownership of any achievement, whether professional or private.
These people doubt the merit linked to their work, attributing this success to external elements such as luck, relationships or exceptional circumstances. These people constantly doubt, and believe they are fooling their colleagues, their friends, their superiors: they live in fear of being exposed from one moment to the next.

WHAT ARE THE ORIGINS OF SYNDROME?
The term was coined in 1978 by two psychologists, but never spoke of "syndrome". They used the term "experience", which everyone might face one day. So there was never any talk of a disease, as the term "syndrome" suggests, but rather of a "psychological mechanism" that everyone could use sooner or later.

BUT HOW DOES IT WORK ?
Impression of deception, bad attribution, fear of being unmasked, the mechanism can provoke various feelings, which can relate to the professional, family, friendly or even physical appearance.
We can observe that people living this kind of experience tend to invest too much energy and too much work time in relation to the task, which allows the individual to attribute his eventual success to the large quantity of work and not of actual skills, which can lead to a risk of brown-out in the long term.
We also observe a great preparation for failure with a motivation and a voluntary investment slowed down, which makes it possible to avoid situations of congratulations from colleagues but therefore does not lead to fulfillment.

HOW MANY PEOPLE ARE AFFECTED?
Between 62% and 70% of the population would have experienced it at least once.
There would be no gender difference, despite what one might think, men can suffer as much as women.

HOW DO YOU KNOW IF YOU LIVED OR LIVING IT ?
Here are the different ways to react to success:
“Normal” reaction to success: Pride, personal satisfaction, efficiency, competence, appropriate and deserved attributes.
Reaction that could be reminiscent of the imposter syndrome: Strong involvement, humility, strong modesty.
Reaction related to the imposter syndrome: Anxiety disorders, depressive disorders, negative affects.
Here is a test developed by psychologist Pauline Clance which lets you know how affected you are by the mechanism (see next page).
HOW TO REMEDY?
The main treatment is to regain confidence and be realistic about its value. Here is a list of questions that can be useful to answer to take stock objectively.
1) What makes me unique?
2) What are my main talents?
3) Is my work related to this talent?
4) Is my work consistent with my values?
5) What were my last successes?

Test du syndrome de l'imposteur | test for the impostor syndrome

🇨🇵
Pour chaque question, entourez le numéro qui indique le degré de vérité de l’affirmation sus-jacente.

1. J’ai souvent réussi des tests ou des tâches alors que je m’en pensais au départ incapable.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

2. Je peux donner l’impression que je suis plus compétent que je ne le suis réellement.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

3. J’évite les évaluations si possible : je crains les évaluations des autres à mon égard.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

4. Quand quelqu’un me récompense pour quelque chose que j’ai accompli, j’ai peur de ne pas être à la hauteur de ses futures espérances.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

5. Je pense parfois que j’ai obtenu ma position actuelle parce que j’étais là au bon endroit au bon moment.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

6. J’ai peur que les personnes importantes à mes yeux découvrent que je ne suis pas aussi compétent qu’ils le pensent.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

7. J’ai tendance à me remémorer les projets pour lesquels je n’ai pas donné le meilleur de moi-même.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

8. Je me lance rarement dans un projet ou une tâche même si j’en ai très envie.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

9. Parfois, j’ai le sentiment que mon succès est le résultat de plusieurs coïncidences.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

10. C’est difficile pour moi d’accepter les compliments qui portent sur mon intelligence ou mes réussites.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

11. Parfois, je pense que si j’ai du succès actuellement, c’est parce que j’ai eu de la chance.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

12. Je pense souvent que j’aurais pu faire mieux, et de ce fait je suis déçu de mes réussites.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

13. Parfois, je redoute que les autres découvrent mes lacunes.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

14. J’ai souvent peur d’échouer dans une nouvelle tâche qui m’est confiée.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

15. Je pense souvent que je n’arriverai pas à reconnaître le succès dans un autre projet.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

16. Si je reçois des félicitations et de la reconnaissance pour quelque chose que j’ai accompli, j’ai tendance à minimiser l’importance de ce que j’ai fait.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

17. Je compare souvent mes capacités à celles des personnes qui m’entourent et pense qu’ils sont peut-être plus intelligents que moi.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

18. Je m’inquiète souvent de ne pas réussir alors même que tout le monde sait que je vais briller.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

19. Lorsque je m’apprête à recevoir une promotion, j’attends le dernier moment pour l’annoncer, au cas où cela ne se fait finalement pas.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

20. Je me sens découragé si je ne suis pas « le meilleur » dans les situations qui impliquent le fait de réussir.
1) Faux 2) Rarement 3) Parfois 4) Souvent 5) Tout à fait vrai

Additionnez les nombres associez à vos réponses.
Si le score est inférieur à 40, vous n’avez que quelques caractéristiques de l’imposteur.
Si le score se situe entre 40 et 60, vous expérimentez assez souvent le syndrome de l’imposteur.
Si le score est supérieur à 60, le syndrome de l’imposteur interfère fréquemment avec votre vie : il est fort possible que vous en souffriez mentalement et physiquement.

___________________________________________________________________

🇬🇧
For each question, circle the number that indicates the degree of truth of the underlying statement.

1. I have often passed tests or tasks when I initially thought I was incapable.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

2. I can give the impression that I am more competent than I really am.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

3. I avoid evaluations if possible: I fear the evaluations of others of me.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

4. When someone rewards me for something I've accomplished, I'm afraid I won't live up to their future expectations.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

5. Sometimes I think I got my current position because I was there in the right place at the right time.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

6. I'm afraid the people important to me will find out that I am not as good as they think I am.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

7. I tend to remember projects where I didn't give my best.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

8. I rarely embark on a project or task even though I really feel like it.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

9. Sometimes I feel that my success is the result of several coincidences.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

10. It’s hard for me to accept compliments that relate to my intelligence or my accomplishments.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

11. Sometimes I think if I'm successful now it's because I got lucky.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

12. I often think I could have done better, and therefore I am disappointed with my achievements.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

13. Sometimes I fear that others will find out about my shortcomings.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

14. I am often afraid of failing in a new task entrusted to me.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

15. I often think that I will fail to recognize success in another project.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

16. If I receive kudos and recognition for something I have accomplished, I tend to downplay the importance of what I have done.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

17. I often compare my abilities to those of the people around me and think they may be smarter than me.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

18. I often worry about not being successful even though everyone knows that I will shine.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

19. When I'm about to receive a promotion, I wait until the last moment to announce it, in case it doesn't happen.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

20. I feel disheartened if I am not “the best” at situations that involve being successful.
1) False 2) Rarely 3) Sometimes 4) Often 5) Very true

Add up the numbers associated with your answers.
If the score is less than 40, you only have a few characteristics of the impostor.
If the score is between 40 and 60, you experience impostor syndrome quite often.
If the score is over 60, impostor syndrome frequently interferes with your life, and you may suffer from it both mentally and physically.

Recommendation #1

Write 1-2 sentences describing what followers will find when they tap the link.

Recommendation #2

Write 1-2 sentences describing what followers will find when they tap the link.

Recommendation #3

Write 1-2 sentences describing what followers will find when they tap the link.

ARTICLE 3

Le harcèlement scolaire : un fléau | School-harrassment : a little known scourge

🇨🇵
EN FRANCE

En France, en 2018, 1 enfant sur 10 souffre de harcèlement scolaire, cela représente 12% en école primaire, 10% au collège et 4% au lycée. Le collège et le lycée étant caractérisé par le cyberharcèlement, ce qui explique une baisse entre du harcèlement scolaire après l’école primaire.
"Le harcèlement scolaire ce n'est pas un conflit, ce n'est pas un jeu d'enfants, c'est une violence répétée, continue, de la part d'un ou de plusieurs élèves à l'égard d'un enfant" avec "ce concept, horrible à dire, qui est de nuire. Au bout d'un moment, les faits, les actes, les paroles vont abîmer la victime qui va finir par perdre l'estime de soi, la confiance en soi", décrit Catherine Verdier, psychologue et analyste, spécialiste des enfants et adolescents, lors d’un interview avec France info ; déplorant qu'il n'y ait pas assez de personnes formées en France pour aider les enfants à sortir de cette situation.
Les enseignants et éducateurs ne semblent donc pas assez formés à la question du harcèlement et ce sont les victimes de ce dernier qui en souffrent donc. En effet, le harcèlement scolaire peut avoir des effets à court et long terme, altérant la confiance en soi et l’estime de soi de l’élève et pouvant également amener des troubles de l’humeur comme l’anxiété ou la dépression ou encore des troubles du comportement alimentaire.
Ce qu’il faut donc améliorer c’est la prévention. Apprendre aux enfants que les mots blessent, leurs apprendre à se mettre à la place des victimes et à reconnaitre les émotions de leurs camarades afin d’éviter les situations catastrophes.

DANS LE MONDE

Dans le monde, il y a eu 130 millions de victimes d’harcèlement scolaire, ce chiffre montre que cet un problème mondial dont souffrent toutes les classes économiques et tous les pays les plus touchées serais les pays où les inégalités sont le plus présentes mais il n’existe aucun pays où le harcèlement scolaire n’existe pas, d’où l’importance d’agir collectivement et d’instaurer une prévention qui permettrait aux enfants de mieux comprendre le harcèlement et son impact afin d’en limiter les victimes et l’impact sur la santé mentale de ces derniers.
___________________________________________________________________

🇬🇧

IN FRANCE

In France, in 2018, 1 in 10 children suffers from school harassment, this represents 12% in primary school, 10% in middle school and 4% in high school. College and high school are characterized by cyber-harassment, which explains a decrease between school harassment after primary school.
"School harassment is not a conflict, it is not a child's play, it is repeated, continuous violence on the part of one or more students towards a child" with "this concept, horrible to say, which is to harm. After a while, the facts, the deeds, the words will damage the victim who will eventually lose self-esteem, self-confidence," Catherine Verdier, psychologist and analyst, specialist in children and adolescents, describes in an interview with France info; lamenting that there are not enough people trained in France to help children get out of this situation.
Teachers and educators therefore do not seem to be sufficiently trained in the issue of harassment, and it is the victims of the latter who suffer as a result. School harassment can have short- and long-term effects, impairing the student's self-confidence and self-esteem, and can also lead to mood disorders such as anxiety or depression, or eating disorders.
So what needs to be improved is prevention. Teach children that words hurt, teach them to put themselves in the shoes of victims and to recognize the emotions of their peers in order to avoid disaster situations.

IN THE WORLD

Worldwide, there have been 130 million victims of school harassment, this figure shows that this global problem affecting all economic classes and all the countries most affected would be the countries where inequalities are most present but there is no country where school harassment does not exist, hence the importance of collective action and prevention that would allow children to better understand harassment and its impact in order to limit victims and the impact on their mental health.

ARTICLE 2

Les réseaux sociaux sont-ils nocifs ? | Are social media dangerous ?

🇨🇵

Les réseaux sociaux sont souvent vu comme nocif pour les parents et comme la meilleur chose jamais inventé par les ados, mais qui a vraiment raison ? Les réseaux représentent-ils vraiment un danger pour les jeunes ou les inquiétudes certains parents sont-ils fondées ?
Qu’apporte vraiment les réseaux sociaux ?
Les réseaux peuvent effectivement être négatif pour certaines populations car certains comptes amènent à la comparaison ; c’est-à-dire qu’ils nous amènent à nous comparer les uns les autres et ce processus peut amener des troubles psychologiques chez certaines personnes tels que troubles de l'humeur comme l’anxiété ou la dépression mais aussi des troubles de la perception du corps ou des troubles du comportement alimentaire. Ces troubles peuvent effectivement apparaître avec un usage excessif et inapproprié des réseaux sociaux.
Mais ces mêmes réseaux sociaux, quand ils sont utiliser avec parcimonie et bienveillance peuvent également être positif. En effet, cela dépend de ce que vous en faites et du temps pendant lequel vous les utiliser.
Comment utiliser les réseaux sociaux sans aucun danger ?
Une utilisation saine des réseaux sociaux se fait par les comptes qu’un utilisateur suit. Effectivement, le contenu de chacun est différent il est donc important, à mon sens, de suivre des comptes dont le contenu est positif et amène à une amélioration et une acceptation de soi et non a une comparaison. Ainsi, si vous ne vous comparez pas aux autres, si ce que vous voyez vous apprend à vous accepter et à vous épanouir, tout en ayant une utilisation raisonnable de ces derniers, il n’y a à mon sens peu de risque que les réseaux sociaux ait un impact négatif sur votre bien-être.

___________________________________________________________________🇬🇧

Social media is often seen as harmful to parents and the best thing teenagers have ever invented, but who's really right? Do networks really represent a danger for young people or are the concerns of certain parents founded?
What does social media really bring?
Networks can actually be negative for certain populations because certain accounts lead to comparison; that is to say, they lead us to compare ourselves to each other and this process can lead to psychological disorders in some people such as mood disorders such as anxiety or depression but also disorders of the body perception or eating disorders. These disorders can actually appear with excessive and inappropriate use of social networks.
But these same social networks, when used sparingly and caring can also be positive. Indeed, it depends on what you do with them and the time during which you use them.
How to use social networks without any danger?
Healthy use of social media is through the accounts that a user tracks. Indeed, everyone's content is different so it is important, in my opinion, to follow accounts whose content is positive and leads to improvement and self-acceptance and not to a comparison. Thus, if you do not compare yourself to others, if what you see teaches you to accept and flourish, while having a reasonable use of these, there is in my opinion little risk that networks have a negative impact on your well-being.

ARTICLE 1

Les effets du confinement sur notre santé mentale | the effects of the confinement on our mental health

🇫🇷
Le confinement et le Covid-19 sont les sujets dont on parle le plus ces dernières semaines, pour ne pas dire les seuls ; je voudrais commencer en parlant de l’impact que peut avoir le confinement non pas sur le virus ou l’économie du pays mais plutôt l’impact que le confinement peut avoir sur notre santé mentale.

UN IMPACT DIFFERENT SELON LES ANTECEDENTS PSYCHOLOGIQUES DES PERSONNES

Il est sûr que le confinement n’aura pas le même effet sur vous selon si vous avez des troubles ou pas du tout. En effet, plusieurs hypothèses ont été formulées et sont actuellement testées. Ces hypothèses évoquent un impact délétère du confinement pouvant entraîner troubles de l’humeur, des confusions, voire même un syndrome de stress post-traumatique. Evidemment, cela ne veut pas dire que nous allons tous souffrir des l’un de ces troubles et de la même intensité. En effet, les personnes souffrants ou ayant déjà souffert de troubles tel que des troubles dépressifs ou anxieux peuvent se trouver plus vulnérable pendant cette période ; d’où l’importance de garder un semblant de normal pendant cette période.

QUE FAIRE PENDANT LE CONFINEMENT POUR EVITER QUE NOTRE MORAL EN PAYE LE PRIX ?

Tout d’abord, il faut absolument garder le contact avec les personnes que vous ne pouvez plus voir, surtout s’il s’agit de personne ayant un impact positif sur vous. En effet, en gardant le contact vous allez moins ressentir les effets du confinement et de la distanciation sociale.
L’ennui peut également être un grand ennemi durant cette période, ainsi il faut garder votre esprit occuper. Il ne s’agit pas ici de vous obliger à faire de choses dont vous n’avez pas envie, mais plutôt de garder votre esprit occupé en faisant des choses qui vous plaisent et qui vous rendent fière, cela vous occuperas et en plus vous sortirais de ce confinement en ayant accomplis des choses : le dessin, la musique, l’écriture, la lecture, sont des manières créatives d’exprimer ce que vous ressentez et cela peut vous amenez à produire de magnifiques choses. Vous également vous occuper en apprenant une nouvelle langue, apprendre à jouer d’un instrument, ou juste en faisant quelque chose de nouveau dont vous n’aviez pas le temps auparavant.
Enfin, je vais parler des bienfaits du sport. Non, pas des bienfaits du sport sur votre corps, en tout cas pas tout de suite ; mais de l’effet du sport sur votre moral. Si vous êtes comme moi et que vous n’aimez pas le sport cela peut vous convaincre. Prenons mon cas comme exemple, je ne suis que très rarement motivée pour faire du sport mais parfois je m’y force car après ma petite séance (pas plus de 20-30 minutes) je suis hyper productive, c’est comme si quelque chose m’avait reboosté pour la journée. Après une séance de sport, vous vous sentirez réveillée et motivée pour attaquer d’autres activités ensuite. Et en plus, le sport pendant le confinement est important car il garde votre en mouvement car croyez-moi ou non si vous rester assis sur votre canapé pendant tout le confinement votre va souffrir de la reprise.
Enfin, dans ce moment difficile essayer de rester positive et de sourire et surtout restez chez vous.
________________________________________________________
🇬🇧

Containment and Covid-19 are the most talked about topics in recent weeks, not to say the only ones; I would like to start by talking about the impact that confinement can have not on the virus or the economy of the country but rather the impact that confinement can have on our mental health.

A DIFFERENT IMPACT ACCORDING TO THE PSYCHOLOGICAL HISTORY OF PEOPLE

Certainly confinement will not have the same effect on you depending on whether you have troubles or not at all. Indeed, several hypotheses have been formulated and are currently being tested. These hypotheses evoke a deleterious impact of confinement which can lead to mood disorders, confusion, and even post-traumatic stress disorder. Obviously, that doesn’t mean that we’re all going to suffer from one of these disorders and the same intensity. Indeed, people suffering from or having already suffered from disorders such as depressive or anxiety disorders may find themselves more vulnerable during this period; hence the importance of keeping a semblance of normal during this period.

WHAT TO DO DURING CONTAINMENT TO AVOID OUR MENTAL HEALTH TO PAYS THE PRICE ?

First, keep in touch with people you can no longer see, especially if they are people who have a positive impact on you. Indeed, by keeping in touch you will feel less the effects of containment and social distancing.
Boredom can also be a big enemy during this time, so keep your mind busy. This is not about forcing yourself to do things you don't want to do, but rather about keeping your mind busy by doing things that you enjoy and that make you proud, that will keep you busy and moreover get you out of this containment by having accomplished things: drawing, music, writing, reading, are creative ways of expressing what you feel and this can lead you to produce magnificent things. You can also take care of yourself by learning a new language, learning to play an instrument, or just doing something new that you did not have time for before.
Finally, I will talk about the benefits of sport. No, not the benefits of sport on your body, at least not immediately; but the effect of sport on your mood. If you’re like me and don’t like sports, that may convince you. Take my case as an example, I am only very rarely motivated to do sports but sometimes I force myself because after my short session (no more than 20-30 minutes). I am hyper productive, it's as if something had re-boosted me for the day. After a workout, you will feel awake and motivated to tackle other activities afterwards. And in addition, sport during containment is important because it keeps your moving because believe me or not if you sit on your couch dueinf all the containment your will suffer from recovery when you will go back at work.
So in this hard time try to stay positive and smile and most importantly stay at home.

About

Nous connaissons tous une voix qui nous inspire et nous avons tous une voix qui peut inspirer les autres. // We all know a voice that inspires us and we all have a voice that can inspire others.

🇫🇷
Salut !
Je m'appelle Marie et je suis étudiante et j'ai très souvent était critiquée pour mon corps et mes choix, j'ai souvent entendu que je n'étais pas capable de faire certaine chose ou que je devais rester à ma place, sans avoir quelqu'un pour m'aider à ouvrir les yeux sur le fait que tout ça et faux. Je suis capable de faire tous ce que je veux et je veux être la personne qui vous le rappel a travers cette plateforme car c'est hyper important.
Cette plateforme est donc dédier à toutes personnes qui souffre ou qui a souffert de discriminations, de violences, de harcèlement ou pensent souffrir (ou souffre) de troubles mentaux afin de vous montrer que l'on peut s'en sortir même si le chemin est long et contient plein d'obstacles, on va s'en sortir ensemble.
Vous allez donc trouvez ici des articles sur ces thèmes ainsi que des témoignages et portraits, en espérant que cela vous inspirent à ne pas baisser les bras et vous battre pour votre bonheur, votre bien-être, votre santé et pour vos rêves.
___________________________________________________________________
🇬🇧
Hi!
My name is Marie and I am a student and I have very often been criticised for my body and my choices, I have often heard that I was not able to make certain choices or that I had to stay in my place, without having someone to help me open my eyes to the fact that all of this is wrong. I am able to do whatever I want and I want to be the person who remind you this through this platform because it is so important.
This platform is therefore dedicated to all people who suffer or who suffered from discrimination, violence, harassment or who think suffering (or suffer) from mental disorders in order to show that we can get out even if the path is long and contains a lot of obstacles, we're going to get out together.
You will find here articles on these themes as well as testimonies and portraits, hoping that this inspires you not to give up and fight for your happiness, your well-being, your health and your dreams.

OH HEY, FOR BEST VIEWING, YOU'LL NEED TO TURN YOUR PHONE